Et si on arrêtait de lutter contre l'obscurité et qu'on propageait la lumière? ✨ Clique ici!

Les émotions : Alliées ou ennemies?

J’ai une question pour toi : un marteau, est-ce un outil ou une arme? Tu risques de me répondre : « Ça dépend! ». Tu as bien raison : ça dépend de l’utilisation qu’on en fait. Tu seras peut-être surprise de l’apprendre, mais c’est la même chose pour les émotions : elles seront alliées ou ennemies selon l’utilisation qu’on en fait.

Bien utilisées, les émotions sont très utiles à qui veut prendre en main sa santé psychologique. Par contre, si on tente de les faire taire plutôt que de les écouter, elles peuvent devenir envahissantes et prendre le contrôle d’une grande partie de notre vie!

 

Une question d’équilibre, de réparation et d’évolution

D’abord, il est important de bien saisir le principal rôle des émotions. Au service de notre santé psychologique, elles nous informent qu’une action est nécessaire pour rétablir notre équilibre, soigner un deuil ou une blessure, ou bien avoir une vie qui nous ressemble.

Quand je parle d’équilibre, je réfère à nos besoins psychologiques de base. Mon expérience me mène à en identifier 4 : l’affection, l’évacuation de nos réactions retenues (larmes et mots), le ressourcement (renouveler nos énergies) et le repos psychologique (mettre la switch à off pour que notre hamster arrête de courir). Notre équilibre dépend de leur satisfaction. 

Dès qu’un de ces besoins est en déficit, on perd de notre vitalité et une émotion se déclenche pour nous en informer. C’est l’équivalent des lumières dans le tableau de bord de notre voiture qui nous avisent qu’on doit agir. Généralement, lorsqu’on rétablit l’équilibre, l’émotion s’éteint, tout comme la lumière du tableau de bord.

Mais ce n’est pas tout. Il ne suffit pas de répondre à nos besoins pour faire taire nos émotions. Il faut aussi s’occuper de se réparer et d’évoluer.

En effet, lorsque notre équilibre est atteint, nos émotions changent de focus : elles s’occupent de notre bonheur. Elles nous amènent à soigner nos deuils et nos blessures afin de les guérir. Qu’est-ce qui arrive si tu tombes à vélo et que tu ne t’occupes pas de tes plaies? Elles vont s’infecter. Eh bien, c’est la même chose avec nos blessures psychologiques : on doit les nettoyer et les désinfecter. C’est ce que nous indiquent la colère et la peine.

Les émotions nous informent aussi que c’est le moment d’apporter des changements dans notre vie afin qu’elle soit conforme à nos valeurs, rêves et aspirations.

 

Écoute tes émotions, sinon…

N’ayons pas peur des mots : nos émotions sont tenaces!  Lorsqu’on ne pose pas l’action nécessaire pour assurer notre équilibre, notre réparation ou notre évolution, les émotions augmentent en intensité. En fait, plus l’émotion est intense, plus il est urgent d’agir. Si on ne bouge pas, ce sont les symptômes qui se mettront de la partie : anxiété, insomnie, tensions, etc. Tant qu’on ne s’en occupe pas, notre état continue de se détériorer.

Alors, comment doit-on les utiliser? Il faut d’abord s’arrêter et se mettre à l’écoute de l’émotion qui apparaît. Il suffit de s’asseoir, de fermer les yeux et de respirer. On tente ensuite d’allonger notre respiration en gonflant le ventre avant la poitrine. C’est une façon de respirer qui aide à ressentir les émotions et les sensations. Enfin, on attend les indices. Généralement, ils prennent la forme d’images, mais ce peut être aussi des mots, des souvenirs ou des odeurs. Ces indices nous aident à trouver ce qu’on doit faire pour se réparer ou retrouver notre équilibre.

Il est fort possible que l’émotion augmente momentanément en intensité au moment où on se met à son écoute, comme lorsqu’on arrive à bien syntoniser un poste sur une radio. Lorsqu’on laisse l’émotion être là et qu’on respire simplement, des images s’imposent à nous. Ce sont des indices de ce qu’on a à faire pour rétablir notre équilibre, guérir ou évoluer.

Voilà! Les émotions, c’est le langage de la partie la plus saine de toi. Elles travaillent à ce que tu aies une vie en équilibre sur mesure pour toi. Je te souhaite de t’en faire des alliées afin d’être de plus en plus vivante.

Ne me crois pas sur parole, essaye-le!

 

Un muscle de l’estime de soi

Lorsque tu écoutes et décodes tes émotions, et que tu agis pour retrouver ton équilibre, tu es fidèle à tes émotions. Tu gagnes des points d’estime de soi. Quand tu les ignores et les repousses, tu en perds.

Savais-tu qu’il existe 30 muscles à développer pour bâtir ton estime de soi? Ces muscles sont répartis en 7 catégories :

  • Me traiter avec bienveillance
  • M’entourer avec soin
  • Être fidèle à mes émotions
  • Être fidèle à mes besoins
  • Être fidèle à mes limites
  • Être fidèle à mes valeurs
  • Être fidèle à mes rêves et aspirations

 

Tu veux connaître les 30 muscles de l’estime de soi? 

Découvre-les dès maintenant en cliquant ici.

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.