Apprendre à dire non, c’est aussi apprendre à décevoir

 

« Oui, mais Karène, si je dis non à mon mari ou à mes amis, je risque de les perdre. » Cette phrase, je l’entends si souvent. Mais tu sais quoi? Oui, c’est vrai, ça se peut que tu perdes des gens si tu leur dis non… MAIS tu perdras seulement les gens qui t’utilisent. Pas les autres. Au contraire, les gens qui t’aiment vraiment vont se réjouir de te voir respecter tes limites.

 

Dire non, c’est facile, sauf que…

Tiens, j’ai le goût de faire un exercice avec toi. Allez, dis-le : non. Dis-le 3 fois : non, non, non.

As-tu été capable de dire non 3 fois de suite? J’imagine que oui. Ce n’est pas compliqué. C’est même l’un des premiers mots qu’on apprend à dire quand on est bébé.

Ce qui est difficile, c’est de savoir qu’on déçoit l’autre. Quand tu es déçue d’une personne, c’est parce qu’elle n’a pas agi comme tu le souhaitais.

  • Tu voulais passer une soirée tranquille et ton chum a décidé d’inviter ses amis pour une soirée de poker.
  • Tu as demandé à ta mère de garder ton bébé et elle ne pouvait pas.
  • Ton fils était censé préparer le souper et il ne l’a pas fait.
  • Tu devais souper au resto avec une amie et elle a annulé à la dernière minute.

Toutes ces personnes t’ont déçue. Mais est-ce que ça veut dire qu’elles te perdront? Pas du tout.

 

Dire non, c’est refuser de se soumettre

Lorsque tu dis non, tu déçois quelqu’un parce que tu n’as pas agi comme il le souhaite.

Un moment donné, tu seras peut-être même fière, lorsque les gens seront déçus. Ça signifie que tu ne t’es pas soumise à leur volonté, à leur désir. C’est une belle victoire, car en t’affirmant, tu te respectes et refuses de te soumettre.

 

Dire non, c’est apprendre à décevoir

En fait, tu n’as pas besoin d’apprendre à dire non. Tu as déjà prouvé que tu es capable. Ce que tu dois apprendre, c’est plutôt tolérer la déception de l’autre.

Bien sûr, ce ne sera jamais plaisant de décevoir quelqu’un que tu aimes (à moins que tu sois une perverse narcissique… ce qui m’étonnerait). Mais c’est normal de décevoir les autres dans une relation, peu importe laquelle. Je t’explique.

Par exemple, si tu ne déçois jamais ton chum ou ta blonde, ça signifie que tu fais TOUJOURS ce qu’il veut que tu fasses. Si c’est le cas, permets-moi de te poser deux questions :

  1. Est-ce que tu te respectes tout le temps?
  2. Est-ce que tu t’épanouis dans cette relation?

Oser décevoir l’autre, c’est oser te respecter. Et dire non, pour imposer tes limites, c’est essentiel pour entretenir une relation saine et durable.

 

Dire non, c’est faire le ménage dans ses relations

Je te l’ai dit dès les premières lignes de l’article : si, en ce moment, tu dis toujours oui à tout le monde, quand tu commenceras à te respecter et à dire non, tu vas probablement perdre du monde. Des gens vont s’éloigner de toi.

Je te rassure tout de suite : les gens que tu vas perdre, c’est des gens qui t’utilisent. Sur le coup, c’est certain que tu ressentiras de la tristesse. Se rendre compte que des gens ont entretenu une relation utilitaire avec soi, ce n’est jamais plaisant. C’est même très poche! (traduction pour mes amies européennes : c’est nul!) Mais au final, je suis certaine que tu finiras par te dire « Bon débarras, ces gens ne me méritaient pas. »

En terminant, je te laisse sur une idée qui peut te paraître étrange. Dire non et décevoir, ça se pratique. En fait, si tu oses décevoir, tu vas développer ton muscle, celui qui tolère la déception. Au début, ce sera sûrement difficile, mais ça le sera de moins en moins.

Tu découvriras aussi que tu as 2 choix :

  • Ne pas respecter tes limites : Dire oui, te sentir soulagée sur le coup de ne pas décevoir, mais mal à long terme
  • Respecter tes limites : Dire non, te sentir mal sur le coup de décevoir, mais bien à long terme

Rappelle-toi que dans une relation saine où chacun se respecte, on accepte que l’autre nous déçoive à l’occasion. On est déçu, mais on n’arrête pas d’aimer pour cette raison.

 

Un muscle de l'estime de soi

Lorsque tu oses dire non malgré la peur de décevoir ou de perdre des gens, tu es fidèle à tes limites. Chaque fois, tu gagnes des points d'estime de soi. Quand ton coeur dit non mais que tu dis oui, tu en perds.

Savais-tu qu’il existe 30 muscles à développer pour booster ton estime de soi? Ces muscles sont répartis en 7 catégories :

  • Me traiter avec bienveillance
  • M’entourer avec soin
  • Être fidèle à mes émotions
  • Être fidèle à mes besoins
  • Être fidèle à mes limites
  • Être fidèle à mes valeurs
  • Être fidèle à mes rêves et aspirations

 

Tu veux connaître les 30 muscles de l’estime de soi? Découvre-les en cliquant ici dès maintenant.

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.