Le besoin d’évacuation 2 : Les mots!

Besoin d'évacutation mots

Le besoin d’évacuation 2 : Les mots!

Tu préfères m'écouter que me lire?

Cet article est paru dans le Journal de l'est, le 18 avril 2017

Le besoin d’évacuation 2 : Les mots!

Cette chronique est la 3e d’une série sur les 4 besoins dont on doit s’occuper pour assurer notre équilibre psychologique : l’affection, l’évacuation des déchets psychologiques (larmes et mots contenus), le ressourcement et le repos.  Lorsqu’un de ces besoins est en déficit trop longtemps, on perd l’équilibre et, tant qu’on n’y répond pas, notre état se détériore.

Je poursuis donc cette série sur les besoins avec l’évacuation des déchets solides : les mots retenus.  En effet, tous les humains ont besoin d’évacuer leurs déchets psychologiques.  Ces déchets sont constitués de toutes les réactions qu’on ravale.  Les déchets liquides sont composés de nos larmes retenues et les déchets solides de nos paroles retenues.  J’ai parlé des déchets liquides (larmes) la semaine dernière.  Aujourd’hui, parlons des mots!

Évidemment, toute vérité n’est pas bonne à dire.  C’est alors qu’on se retient et qu’on accumule ce qu’on a ravalé dans notre « entrepôt à émotions ».  Tous les humains en ont un!  Il est nécessaire pour nous permettre de nous contenir au besoin.  Par contre, de temps en temps, on doit le vider!  Sinon, on s’empoisonne de l’intérieur.  Disons que nos déchets psychologiques liquides (larmes retenues), c’est comme notre pipi psychologique et notre entrepôt à larmes, notre vessie psychologique et que nos déchets psychologiques solides (mots retenus), c’est comme notre caca psychologique et notre entrepôt à mots, notre intestin psychologique!

Comment savoir que c’est le temps de vider l’entrepôt?  Lorsqu’une évacuation est nécessaire, plusieurs signaux peuvent m’en informer : les mots me roulent en tête, je développe une antipathie pour la personne en question, mes sentiments d’amour, d’amitié ou d’appréciation pour elle s’éteignent, la seule présence de l’autre m’énerve, etc.  Plus on accumule de réactions face à l’autre, plus ces symptômes s’installent!

Comment évacuer?  Il suffit de dire ce qu’on n’a pas dit, mais attention, 4 critères sont importants pour que l’évacuation soit réussie : dire à haute voix, à la personne concernée, sans qu’elle ne soit présente et sans censure.  Est-ce que ça signifie de parler seul à haute voix?  Oui!  Certaines personnes sont inconfortables d’essayer cette technique mais je vous assure que, pour plusieurs, l’essayer c’est l’adopter!

Attention : Ventiler n’est pas évacuer!  Ventiler, c’est dire à haute voix, mais à une tierce personne.  Par exemple, j’ai ravalé mes paroles devant mon patron et je vais en parler à ma collègue!  Si nous poursuivons la comparaison avec l’évacuation des déchets physiques, ventiler… c’est comme avoir un gaz!  Oui oui : Péter!  Sur le coup, on ressent un soulagement, mais après 20 à 30 minutes, si on n’a pas évacué, on devra ventiler à nouveau!  Il se passe le même phénomène avec l’évacuation des déchets psychologiques solides (les mots ravalés)!  Faites-en l’expérience pour voir!  La prochaine fois qu’une personne vous utilisera pour « ventiler » ses réactions à une tierce personne, observez!  D’abord elle deviendra moins tendue, elle pourra ensuite changer de sujet, mais dans 20 à 30 minutes, elle reviendra sur le sujet et recommencera (elle va re-péter)!

Qu’est-ce qu’on risque en négligeant cette évacuation?  Quand on néglige d’évacuer nos déchets psychologiques, on risque l’usure de contention.  En fait, on devient usé à force de se contenir.  Cette usure peut donner lieu à divers symptômes : irritabilité, impatience, impulsivité, perte d’empathie, tensions physiques, fatigue, insomnie (celle du petit hamster qui rumine!), difficulté de concentration et d’attention.  Ce sont tous des symptômes qui peuvent apparaître lorsque l’on contient trop longtemps nos réactions.

La prochaine fois que vous ravalerez des paroles et que vous commencerez à avoir des signaux ou des symptômes d’usure de contention, faites l’essai de vider votre entrepôt!  Vous pourrez constater par vous-mêmes les résultats!

Ne me croyez pas sur parole, essayez-le!

Karène Larocque, Semeuse d’engrais pour humain!

La semaine prochaine :  Les besoins de repos et de ressourcement!

Trucs et astuces

Tous les articles!

Simplement Humain à CIEU-FM

Toutes les capsules radios!

Événements à venir

Conférences, formations & ressourcement!

Abonnez-vous pour ne rien manquer!

Conférences, formations, chroniques radios, capsules vidéos, textes, etc.

* Information requise

Voir les archives.

Comments

  1. […] À lire :  Le besoin d’évacuation 2 : Les mots […]

  2. […] Évacuation : Laisser sortir les larmes, pleurer.  Exprimer les mots retenus. […]

  3. […] équilibre psychologique : l’affection, l’évacuation des déchets psychologiques (larmes et mots contenus), le ressourcement et le repos.  Lorsqu’un de ces besoins est en déficit trop longtemps, on […]

  4. […] équilibre psychologique : l’affection, l’évacuation des déchets psychologiques (larmes et mots contenus), le ressourcement et le repos.  Lorsqu’un de ces besoins est en déficit trop longtemps, on […]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *